Vous souhaitez offrir vos numérisations pour Noël ? Il n'est pas encore trop tard ! Plus d'informations ici.

Comment fonctionne un scanner ?

Le fonctionnement d’un scanner

Un scanner permet de coder électroniquement des informations contenues sur un support physique à l’aide de capteurs qui permettent la conversion des données analogiques en données numériques.

Le principe est simple : un modèle d’image, une photo par exemple, est éclairé par une source lumineuse. Cette lumière se déplace près de la surface de la photo, puis est réfléchie et récupérée par des capteurs photosensibles cylindriques, appelés CDD (Charge-Coupled Device) qui convertissent la lumière en tension électrique. Une fois ce signal lumineux transformé en charge électrique, on peut le convertir en signal électrique digital. L’image est ensuite mise en forme sur l’ordinateur à l’aide d’un microcontrôleur.

Comment un scanner détermine-t-il les différentes couleurs ?

Selon la complexité du scanner et ses caractéristiques, il est possible de détecter et prendre en compte les couleurs de manière plus ou moins précise et simple. Il existe deux scénarios possibles. Le scanner est composé de trois filtres composés des trois couleurs primaires. Dans ce cas, l’appareil scanne le document en trois passages – la lumière passe dans un premier temps dans le filtre rouge, puis dans le filtre bleu et enfin dans le filtre vert. Cette technique présente deux inconvénients : elle prend plus de temps car elle nécessite trois passages, mais est aussi plus risquée, les trois prises devant être parfaitement alignées afin d’assurer un rendu de bonne qualité. Il est aussi possible de scanner le document en un seul passage, avec différentes techniques dépendantes du type de scanenr utilisé.

Source de lumière blanche ou colorée ?

Les scanners peuvent fonctionner avec différentes sources de lumière. Si votre appareil dégage une lumière blanche, il est équipé d’un système permettant d’appliquer le procédé du prisme. La lumière blanche est réfléchie par le document à scanner, puis passe à travers un prisme, qui la décompose en plusieurs couleurs. Ces couleurs viennent ensuite frapper des capteurs CCD spéciaux, placés les uns à côté des autres. Un seul passage est nécessaire pour cette numérisation, ce qui présente un avantage considérable.

Si le scanner fonctionne avec plusieurs sources lumineuses colorées et discontinues, un seul passage est également nécessaire. La séparation de la source lumineuse en plusieurs faisceaux colorés est assurée par la source lumineuse elle-même. Pendant la prise, les capteurs ne mesurent que la lumière de certaines longueurs d’onde. Ces faisceaux sont souvent produits par des LED bon marché.

Entre-temps, les capteurs équipés d’un système de filtrage des couleurs basé sur la matrice de Bayer sont les plus communs. Les capteurs sont munis de filtres colorés, fixes, et sont placés dans un ordre précis. Un seul passage est ici aussi nécessaire.

Il existe aussi d’autres types de scanners !

Nous avons découvert dans cet article le fonctionnement de base d’un scanner. Il existe cependant de nombreux types de scanners, présentant des différences très subtiles mais cruciales en termes de rendu. Plusieurs articles seront publiés dans les semaines à venir et vous permettrons d’affiner vos connaissances !

Sauvegardez vos souvenirs avec MEDIAFIX

Vous êtes encore en possession de diapositives, négatifs, photos, cassettes vidéo ou films qui risquent de se détériorer et ne plus jamais être visionnables ? Faites numériser vos supports analogiques avec MEDIAFIX. Nous nous occupons de tout et numérisons vos supports avec la garantie du meilleur prix.

Envoyez une demande sans engagement ici.

Vous avez encore des questions ? Notre service client se fera un plaisir de vous conseiller lors d’un entretien personnalisé ! Contactez-nous par téléphone au 03 375 25 10.

Nous sommes joignables aux horaires suivants :

Du lundi au vendredi, de 10h00 à 15h00.